SAGE-ELEC
 
 
 

 

Ce samedi avait lieu la grimpée de Chamrousse depuis Uriage (17km/1300m D+) par Prémol.

C'était la 2 manche du challenge Routens des 1000 grimpeurs, donc l'UCV participe avec la Grimpée des 1000 martyrs souvenir Gilles Uberto.

Lors de la 1ère manche (col de Porte) sur les 10 cette année, seuls les cadets avaient fait le déplacement.

Cette fois ci... cadets, féminines et séniors ont fait le déplacement... et ils vous racontent :

***

Pour cette 1ère grimpée, j'y vais avec un bon état d'esprit sachant que j'adore cette montée et que je la connais bien. Je me sens bien plus à l'aise que sur les peu de vire vire que j'ai fait cette année, donc tout est réuni pour une grimpé tout en plaisir même si je sais que ça va être impossible de faire un podium.

Le départ lancé, comme souvent les bêtes (ndlr : les coureurs de devant) partent comme des balles, je me retrouve lâchée avec un groupe de 4. J'accroche les roues dans la partie la plus raide, les jambes son bonnes mais la puissance - comme toujours - me manque pour aller plus vite et chercher les autres à l'avant, jusqu'à un peu plus de la moitié.  Là je lâche et fini seule jusqu'au sommet où je donne tout le peu qui me reste d'énergie pour rejoindre le groupe qui ma lâché mais de rien y me grille sur la ligne c'est comme ça j'ai fait ce que j'ai pu je regrette rien je me suis régaler et je l'ai fait ! Comme on dit l'important c'est de participer et de prendre du plaisir.

Au final je me classe 1ère seniors étant la seule engagée dans cette catégorie (on était 5 filles au total) je monte sur le podium. Je suis fière de mes efforts et de l'avoir fait à 12km de moyenne à peu près. c'est sûrement lent au yeux de certain... je sais pas? mais c'est le max que j'ai pu faire !

Stacy

 

***

Objectif du jour : valider la réparation du bonhomme au sein d'un peloton sans avoir à trop frotter. Un départ prudent de la tête de course nous a permis avec Clément et Bastien de faire une dizaine de minutes au contact des meilleurs. Bastien après son très beau départ finit par devoir tomber les dents et prendre son rythme. Clément lui s'envole devant pour signer une belle 20eme place (1er Juniors, 3e de la caté Cadet-Juniors) Bravo ! Pour ma part, je ne parviens pas à mettre les gaz quand ça s'énerve devant mais je boucle la montée en 1h06 en ayant même pas pensé à mon bras. L'objectif est donc largement remplis, cap sur la ronde Sud Bourgogne !! :-)

Yann 

***

Réveil à 6h15 pour emmener Mathieu et Bastien à la "Montée de Chamrousse". Nous arrivons les premiers pour prendre les dossards, les garçons partent s'échauffer dans Uriage sur du plat.
Je les laisse 30 minutes avant le départ car je préfère faire la montée sans les vélos et je les attendrai à l'arrivée située à Chamrousse 1750. Ils sont confiants et pensent arriver vers 10h45 - 11h00. On se donne rendez-vous en haut.
Arrivée en haut, sous un magnifique soleil je ne résiste pas à l'envie d'aller marcher. Je pars donc à l’assaut du lac Achard. C'est toujours aussi beau. Comme cela change des zones industrielles!!! (pardon Arnaud....)
De retour sur l'arrivée à 10h35, je m'aperçois que quelques coureurs sont déjà là : ils sont montés en moins d'une heure! Pourtant les 19 km sont bien raides. Deux Voironnais franchissent la ligne d'arrivée (Yann et Clément), puis, à 10h45 comme il l'avait "prévu", Bastien arrive, fatigué mais sans plus. Les concurrents se succèdent et Mathieu fait enfin sont apparition après 1h40 de montée. Il est déçu : il a crevé et a dû attendre la voiture balai qui lui a prêté une roue (Merci à Benoit Lebrun).
Ensuite, ce sont les podiums et la tombola sous un soleil radieux. Les garçons requinqués décident de redescendre à vélo.
Une belle matinée !

Pour les résultats Bastien finit 53ème (9ème jeune)  et Mathieu 103ème (16ème jeune)

Séverine

***

Au pied du col comme les cadors ne roulaient pas fort je décide de m’accrocher au premier groupe. Finalement au bout d’un kilomètre l’allure devient trop forte pour moi je me laisse décrocher pour essayer de reprendre un autre groupe plus à mon niveau. A cause de mon départ trop rapide je n’arrive pas tout de suite à accrocher les roues et en me doublant Yann me dit que je dois prendre mon rythme. Après quelques kilomètres je parviens à adopter une allure constante que je garderais jusqu’à 5 kilomètres du sommet. C’est à ce moment que je me fais reprendre par un adulte et un cadet du GMC 38. Le sénior nous ayant décroché nous nous sommes relayés jusqu’à 1.5 km de l’arrivée où je réussis à porter une accélération qui me permettra de ne plus être revu par le cadet qui m’accompagnait. Le bilan de cette grimpée est positif car mon objectif de monter en 1 h 15 est réussi avec une marge de 3 minutes, et la présence de l’UCV sur tous les tableaux est de bonne augure pour les courses à venir.

Bastien

Tous les résultats ici :